Edito

 

Nous avons vécu un mois bien rempli durant ce mois de février avec plusieurs rencontres qui ont permis de nous retrouver : par exemple le 31 janvier pour le groupe des jeunes et le dimanche 2 février pour le partage des crêpes et aussi l’occasion de dire MERCI à tous ceux et celles qui bénévolement rendent des services pour la vie sous nos deux clochers de la Paroisse UP Grain de Sénevé.

Maintenant que mars arrive, nous voici déjà embarqués pour une autre aventure, une belle et grande aventure : celle du Carême. Le carême n’est pas d’abord le temps avant Pâques ... c’est cela aussi. Mais le carême est d’abord un temps cadeau, un temps gratuit qui nous est confié pour que nous puissions retisser nos liens avec Dieu et avec nos frères et sœurs comme nous y invitait tout spécialement les textes de ce 6ème dimanche ordinaire avec le livre de Ben Sira invitant à redécouvrir que Dieu nous veut libre et nous met devant un choix : « l’eau et le feu ... » un choix pour la vie. Un choix pour le bonheur ... Un choix qui oriente nos paroles, nos actes, nos désirs vers le cœur de Celui qui ouvre pour nous le et les chemins et qui est fondamentalement comme il nous le dit : LE Chemin, LA Vérité & LA Vie.

Saint Matthieu nous résumait dans la bouche de Jésus ces trois propositions en une phrase bien claire dans la nouvelle traduction liturgique : « Que votre parole soit ‘oui’ si c’est ‘oui’, ‘non’ si c’est ‘non’. Ce qui est en plus vient du Mauvais. »

C’est à un véritable discernement que les lectures nous conduisaient et cela – comme saint Paul le partageait – n’est possible que dans et avec l’Esprit-Saint. « Car l’Esprit scrute le fond de toutes choses, même les profondeurs de Dieu ». Eh bien justement le carême commence toujours avec et dans l’Esprit-Saint ... car c’est Lui qui conduit Jésus et nous tous au désert du Carême. C’est l’Esprit qui permet de tenir durant ce temps-cadeau pour nous laisser déposséder de tout ce qui n’est pas nous-mêmes, de tout ce qui nous abîme pour laisser réapparaître « l’image et la ressemblance de Dieu » car oui, nous l’avons chanté : « Tout être humain est à l’image de Dieu, tout être humain est une histoire sacrée ». C’est pour nous une invitation et en particulier à vivre en rejoignant l’après-midi du samedi 7 mars qui nous donnera l’occasion de vivre la Réconciliation sous divers modes et notamment le sacrement du pardon. Je vous invite à saisir cette chance qui vous est offerte au cœur de notre Paroisse en ce temps de carême. Notre pape François a plus d’une fois exprimé combien ce sacrement est une condition de renouveau de notre vie chrétienne : vous trouverez ici plus loin quelques mots de lui à ce sujet. Qu’ils soient l’invitation que le Seigneur vous lance pour nous rejoindre le 7 mars 2020.

Ab Michel Rongvaux