Unité Pastorale "Grain de Sénevé"
Sacrements

Sacrement du baptême

 

Peut-être êtes-vous devenus parents d'un enfant que vous aimeriez voir baptiser ?

ou peut-être un membre de votre famille ou vous-même souhaitez découvrir ce que c'est de devenir chrétien ... ou vous y lancer ...

S'il s'agit du baptême d'un bébé, voici les informations pratiques

 

Réunions préparatoires au baptême pour les tout-petits

Le 3ème jeudi du mois à 20h15.

Où : Avenue de Roodebeek 269, 1030 Schaerbeek

Merci de prendre contact au 02 734 11 94 : entre 10h et 12h (lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi)

 

Contacts:

M. le Curé Michel Rongvaux - +32 (0)486 70 53 91 - michel.rongvaux@skynet.be

M. l'Abbé Armel Otabela - +32 (0)466 344 609 - otarmel17@gmail.com

Secrétariat Divin Sauveur - +32 (0)2 734 11 94 - paroisse.ds@skynet.be

Secrétariat Saint-Henri- +32 (0)2 734 47 63 - paroissesainthenri@gmail.com

S'il s'agit du baptême d'un enfant en âge de scolarité, voici les informations pratiques

 

Le mieux est de prendre contact avec les responsables de catéchèse :

Charlotte Bonaert - charlotte@bonaert.net - pour la kt du samedi

Vinciane de Tiège - vindetiege@hotmail.com - et Ulrike Wisser - ulrikewisser@hotmail.com - pour la kt du dimanche

et voir comment intégrer la préparation au baptême dans le parcours de l'initiation chrétienne qui dure 3 ans dans notre UP GDS.

S'il s'agit du baptême d'un adolescent, voici les informations pratiques

 

Le mieux est de prendre contact avec les responsables du groupe des jeunes :

M. le Curé Michel Rongvaux - +32 (0)486 70 53 91 - michel.rongvaux@skynet.be

M. l'Abbé Armel Otabela - +32 (0)466 344 609 - otarmel17@gmail.co

S'il s'agit du baptême d'un adulte jeune ou moins jeune, voici les informations pratiques

 

Le mieux est de prendre contact avec le responsable du groupe de catéchuménat adulte GDS :

M. l'Abbé Armel Otabela - +32 (0)466 344 609 - otarmel17@gmail.com

 

 

 

Mais qu'est-ce que le baptême ? et l'initiation chrétienne ?

 

"Le sacrement du baptême répond à I'invitation de Jésus : "Allez donc : de toutes les nations faites des disciples, en les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, leur apprenant à garder tout ce que je vous ai prescrit." (Mt 28, 19-20). Il est la porte d'entrée dans la communauté de ceux qui veulent vivre selon le style de Jésus Christ et qui, dans la foi, accueillent cette parole de Dieu : "Tu es mon enfant bien-aimé." 

L'eau symbolise la renaissance, la cuve baptismale représentant le sein maternel de l'Église. Le nouveau baptisé découvre autour de lui cette communauté de ressuscités dont il est maintenant membre. Le baptême est un passage, une Pâque. "C'est dans la mort de Jésus que le croyant est plongé pour ressusciter avec lui à la vie nouvelle" écrit saint Paul aux Romains (Rm 6, 4). Avant d'être plongé dans l'eau, le catéchumène est d'abord invité à renoncer au mal, celui qui marque toute vie. Il professe ensuite sa foi en Dieu Père, Fils et Esprit, entrant ainsi dans le monde de la Trinité. Dans certaines paroisses, parents, parrain et marraine, pieds nus, passent avec le prêtre un petit plan d'eau symbolisant le Jourdain, ce fleuve qu'il fallait franchir pour entrer en Terre Promise.

Le baptême a souvent été appelé sacrement de l'illumination : voir enfin la lumière ! D'où le cierge offert aux nouveaux baptisés, les "néophytes".

Saint Paul utilise encore d'autres images, ainsi celle du vêtement ; être baptisé, c'est revêtir le Christ (Ga 3, 27). D'où la robe baptismale que rappelle I'aube du prêtre.

Quant à l'huile sainte, elle associe le baptisé au Christ dont le nom signifie (qui a reçu l'onction). Aux origines chrétiennes, le baptisé recevait trois coupes à boire : de l'eau pure, symbole de I'Esprit, du lait mêlé d'eau, évoquant la Terre promise où coulent le lait et le miel, et la coupe eucharistique remplie de vin, devenu sang du Christ.

Jusqu'au VIIIème siècle, hommes et femmes étaient baptisés entièrement nus, comme Adam et Ève à la Création, dans la piscine octogonale accolée à chaque cathédrale. La société devenant chrétienne, les enfants ont reçu ce sacrement dès leur plus jeune âge.

Dans une société qui n'est plus chrétienne, le baptême cesse petit à petit d'être un rite social hérité de la tradition familiale. Il retrouve dès lors son sens religieux premier, celui du choix de la voie "christique". Cette démarche sera touiours le fruit d'une expérience personnelle et intime. Le baptême des adultes en est peut-être aujourd'hui la forme la plus significative, la plus interpellante en tout cas."

"Le Grand ABC de la Foi", Charles Delhez sj.